YoanisMenge_photoByNicolasLévesque.jpg

« Ce qui m’intéresse c’est la proximité du sujet. J'engage des réalisations de longue durée envers les enjeux humains et les tendances sociales qui me préoccupent. » 

Yoanis Menge est né en 1981. De double nationalité, suisse et canadienne, il a étudié la photographie au Cégep de Matane (Québec). En 2002, il réalise son premier reportage sur la prostitution au Salvador. Par la suite, il poursuit sa formation à Magnum (Paris) pendant quatre ans comme assistant des photographes Josef Koudelka et Bruno Barbey.
La pratique artistique de Yoanis Menge est ancrée dans une approche documentaire. Ses séries d'images abordent différents aspects du paysage géographique et social des lieux qu'il visite ou qu'il habite. Elles traitent de problématiques locales qui touchent des communautés spécifiques comme le Déclin de la pêche à la morue (Terre-Neuve / Canada), Trensgenres (Paris / France), Mali pays-visages (Mali), Populations déplacées (Nord-Kivu / RDC), Mémoires insulaires (Îles-de-la-Madeleine / Canada), Gesgapegiag (Gaspésie / Canada) et Hakapik (Îles-de-la-Madeleine, Terre-Neuve, Nunavut / Canada).
Yoanis Menge est membre du collectif de photographes québécois KAHEM. Privilégiant l'échange et la réflexion sur les pratiques documentaires, les membres du groupe explorent ces diverses orientations tant classiques que contemporaines et se concentrent sur des projets collectifs ou individuels qui mettent de l'avant le regard d'auteur. www.kahemimages.com
Yoanis Menge travaille et vit avec sa famille aux Îles-de-la-Madeleine.